A l’occasion de son procès ouvert ce mardi au tribunal correctionnel de Paris, l’humoriste a une nouvelle fois multiplié les provocations.

Le tribunal correctionnel de Paris avait des airs de cirque ce mardi 26 mars. Alors que le procès de Dieudonné s’est ouvert jusqu’au 3 avril, l’humoriste, accusé d’avoir caché plus d’un million d’euros au fisc entre 2009 et 2014, s’est présenté vêtu d’un short et d’une veste noire, la tête entourée d’un ananas.

Comme le relaye Le Figaro, Dieudonné a lancé une quenelle dès son entrée dans le hall avant de répondre aux questions des journalistes. « C’est une belle journée. Je suis comme un ananas, vous le coupez en deux, et vous avez le soleil! », a-t-il ainsi lancé.

« Confiant » sur le déroulé de son procès, l’humoriste assure avoir « des arguments » à opposer au tribunal pour prouver son « innocence. L’évidence, la lumière va apparaître.» Comme le rappelle Le Figaro, cette première audience était focalisée sur des questions de procédure.

Dieudonné se voit également reproché d’avoir voulu échapper à l’ISF et d’avoir frauduleusement organisé son insolvabilité. « Dieudonné fait ce qu’il a toujours fait: il se moque du monde. Il le prouve encore une fois en contestant la légitimité même des accusations portées à son encontre. Ces initiatives sont destinées à faire perdre son temps à la justice », a regretté dans les colonnes du Figaro l’avocat de la Licra, partie civile au procès, Me Mathieu Riberolles.

Via : LCI




Laissez un commentaire plus bas, ou...

Continuez votre lecture

Suivant ➜



Comments

comments