La ministre israélienne de la Culture, Miri Regev, a estimé dimanche que la présence de drapeaux palestiniens sur le dos des danseurs de Madonna pendant la finale de l’Eurovision était une «erreur».

«C’était une erreur, on ne peut pas mélanger la politique à un événement culturel, avec tout le respect que je dois à Madonna», a affirmé Miri Regev avant le conseil des ministres hebdomadaire.

Interrogée par des journalistes, la ministre qui n’a pas assisté à la finale de l’Eurovision samedi soir à Tel-Aviv a critiqué l’organisme de diffusion israélien Kan qui selon elle a failli à sa mission en laissant des drapeaux palestiniens apparaître à l’écran.

 

Le groupe islandais brandit des banderoles en soutien à la Palestine


Laissez un commentaire plus bas, ou...

Continuez votre lecture

Suivant ➜



Comments

comments